Scanner du ronfleur numéro deux

04/02/2022


(Tu as bien fait de t'emballer…)

Je compte cependant sur ta discrétion. Tu ne sais rien, tu n'as rien lu, je n'ai rien écrit. Chut.



Bref.

Vous connaissez mon homme ? Il est beau, hein ?


Profil :

Homme de type européen. En toute subjectivité, il est plutôt beau gosse, surtout en vieillissant. Son pelage de l'âge sage embellit son image. (Oui, je mets des rimes sur ses rides.)


Prénom :

Par souci de respecter un minimum son anonymat, je ne te le donnerai pas. Il répond de toute façon très bien aux autres appellations affectives telles que : « T'es où ? » , ou charmante variante : « T'es là ? » (Oui, je sais, ça pue l'amour tous ces surnoms.)


Âge :

L'âge qu'il avait l'année dernière au même âge, plus un an de plus. Non mais ! Un peu de pudeur ! Je n'ai pas la permission de faire ce scanner. Disons qu'il est à l'âge où on se sent vieux alors qu'on est pourtant encore jeune. L'âge où l'on se sent encore jeune alors qu'on est pourtant devenu vieux. Tu situes dans le temps ? (Ou alors ce sentiment est permanent, passé une certaine heure de notre existence ?)

Je serais aussi tentée de demander au véto de vérifier sur son tatouage qu'il s'agit toujours du même homme. En effet, je ne comprends pas comment il a pu en arriver jusque là. Avec moi, je veux dire. Dommage, il n'a pas de tatouage. Rien n'est vraiment sûr…


Anatomie :

Il ne manque aucun morceau. Toutes les pièces sont d'origine. Dents en parfait état, contrairement au Chat. Pas d'haleine sardine à déplorer, et heureusement sinon ça ferait longtemps que j'aurais vraiment coincé les boules Quies dans mon nez.

Il a beaucoup changé depuis qu'on s'est rencontrés, il y a quatorze ans. Comme moi. Forcément j'avais 22 ans, il en avait 25. (Alors là, c'est le moment où les malins vont réaliser qu'avec cette équation on peut deviner son âge, sans que je ne l'aie donné. Bien joué.)


Comportement :

Chat / Chien (et rarement chafouin). Discret et indépendant tel le félin (enfin la représentation idéalisée du félin).

Joueur et un poil collant, comme le chien qu'il affectionne presque autant que le Chat. Enfin… Je le soupçonne d'ajouter le "presque" pour ne pas me froisser, parce qu'au cas où tu n'aurais pas remarqué, je suis complètement Chat. (Mais j'aime les chiens, et tous les animaux d'ailleurs. Sauf les araignées, les moustiques, les bestioles bizarres, les insectes volants non identifiés, et évidemment les pangolins.) Je m'égare. Donc, mon homme est mi-figue mi-raisin, mi-Chat mi-Chien. En tout cas, il a piqué à ces deux opposés ce qui ne fait pas de lui sa meilleure qualité : les ronflements.


Signe particulier :

Il a adopté, pardon, il s'est fait asservir par Miou-Miou dès notre rencontre.


Je te raconterai tout ça. Et de quelle manière avec le temps, en vieillissant, on apprend à mieux se connaître soi-même, et connaître l'autre.

Et surtout à se respecter. C'est quand même la base dans le couple le respect du choix de l'autre. Si quelque chose met l'être aimé mal à l'aise, il faut le RESPECTER. Et éviter d'agir contre sa volonté.


Ou alors il faut être discret.


C'est pour ça que je t'écris pendant qu'il ronfle, le dos tourné.


Je compte sur ta discrétion, tu ne sais rien. Tu n'as rien lu, je n'ai rien écrit.


Chut…


© 2020 Mathilde L, PAU
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !