C'était il y a dix jours...

31/10/2020


C'était il y a dix jours. Cela coulait de source, et pourtant je ne me rendais pas compte. La fin de la demi insouciance n'était pas loin...

Comme toujours, on oublie combien le bonheur est éphémère, comme la liberté est une chance à saisir et embrasser pleinement sur le moment... Ne jamais remettre au lendemain ces deux trésors : le bonheur et la liberté. Je pensais la leçon bien acquise après le premier confinement, et voilà que je m'étais relâchée. Je commençais à oublier... Tout peut s'effondrer. La liberté, le bonheur, la santé.


Ce jour-là, si j'avais su que ce serait le dernier bol d'air pur en famille, je l'aurais bu jusqu'à la dernière goutte, et je me serais léché les babines. J'aurais trempé mes pieds dans l'eau glacée et peut-être même que j'aurais glissé sur un galet pour amuser mes filles et me coller un bleu indélébile sur le derrière, en souvenir impérissable de cette journée. J'aurais planté une tente, accroché des étoiles dans le ciel, nargué les loups, les ours et toutes les peurs enfantines des nuits en montagne. J'aurais prolongé tant que possible le bonheur d'une journée de liberté en famille...


Alors aujourd'hui, je promets, non pas de ne plus râler, j'en suis bien incapable, mais de croquer à pleines dents la vie, les miettes de liberté et de petits bonheurs.


Tant que l'amour est là, vivons, vivons chaque instant comme si c'était le dernier...

 

La vie c'est comme un ascenseur... Il faut s'accrocher à la rampe certes, mais ne pas oublier d'ouvrir grand les mirettes pour se mettre des cieux plein les yeux quand la joie est là.